Home » Attention aux interactions médicamenteuses !

Attention aux interactions médicamenteuses !

by WikiStero.com

S’occuper de soi est important. Pour se sentir bien autant dans son corps que dans sa tête. Se prendre en main représente un signe de respect que nous  portons à nous-mêmes.

Alors lorsque nous décidons d’entreprendre une cure de compléments sportifs (stéroïdes anabolisants, peptides ou encore hormone de croissance)    afin d’optimiser nos performances physiques, il est important, voir crucial de faire le point, avant de commencer, des traitements thérapeutiques en cours.

Pourquoi une telle attention ? Tout simplement que les stéroïdes ou autres compléments peuvent interagir avec certains médicaments et provoquer ainsi certains effets plus que néfastes sur l’organisme.

 

sponsored advertising:

A quoi correspond une interaction médicamenteuse ?

L’interaction médicamenteuse consiste à la prise de deux voir plusieurs médicaments, de façon simultanée,  par la même personne. Cette prise peut être orale ou en injection (intraveineuse ou intramusculaire). Le principe de l’interaction médicamenteuse réside dans le fait que la substance active d’un des médicaments va agir sur la substance active du deuxième médicament, provoquant ainsi une modification des effets attendus de l’un ou de l’autre, voir des deux traitements.

L’action de l’interaction médicamenteuse :

En ingérant deux médicaments incompatibles entre eux, l’interaction médicamenteuse peut alors prendre plusieurs formes :

  • Elle peut intensifier les effets d’un des médicaments voir de tous les médicaments. Si les deux substances actives disposent de caractéristiques similaires, alors les effets vont s’additionner voir se multiplier. Nous nous retrouvons alors avec un excès du principe actif dans l’organisme.
  • Elle peut aussi atténuer les effets recherchés par tels médicaments en ralentissant son absorption, voire carrément l’inhiber en bloquant le principe actif.  
  • Elle peut accentuer les effets secondaires d’un des médicaments voir des deux.

 

Les différents niveaux d’une interaction médicamenteuse :

Afin de protéger les patients d’éventuelles interactions médicamenteuses, l’ANSM (l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) sensibilise les utilisateurs à travers une classification de précaution, inscrite sur les notices :

  • Les contre-indications : les contre-indications représentent le  degré le plus élevé de l’interdiction. La contre-indication doit être respectée de façon absolue. Aucune transgression possible n’est envisagée.
  • L’association déconseillée : ce niveau indique que l’association entre deux principes actifs donnés doit être évitée. Cependant après un examen approfondi des bénéfices et  des risques, l’association peut être envisagée sous surveillance d’un professionnel médical.
  • Précaution d’emploi : à ce niveau, l’association devient possible, mais en respectant le protocole de prise ainsi que les dosages, la fréquence des prises ainsi que la durée du traitement. A prendre en compte : l’interaction médicamenteuse reste possible, notamment au niveau de l’addition des effets indésirables. Seul un professionnel de santé est en mesure de juger de la pertinence de l’association.

Les conséquences d’une interaction médicamenteuse :

Une interaction médicamenteuse peut se révéler très néfaste pour l’organisme. Effectivement, elle peut se manifester par des symptômes plus ou moins graves, selon la toxicité de l’interaction :

  • Toux allergique
  • Éruption cutanée, démangeaisons, rougeurs
  • Brûlure cutanée
  • Vertige
  • Oppression respiratoire
  • Gonflement, œdème de Quincke
  • Dépression du système nerveux central
  • Confusion mentale
  • Crise de panique
  • Insuffisance respiratoire pouvant aller jusqu’à l’arrêt de la respiration
  • Rétrécissement ou dilatation des vaisseaux sanguins, entrainants des fluctuations du rythme cardiaque, pouvant aller jusqu’à l’arrêt cardiaque.
  • Effets psychiatriques tels que la Psychose, la Névrose 

Lorsque vous révélez un de ces symptômes, il est conseillé de consulter un spécialiste dans les plus brefs délais.

 

Contre-indications lors d’une cure de stéroïdes :

Une cure de stéroïdes peut apporter de nombreux bienfaits au corps. Effectivement, les stéroïdes anabolisants restent particulièrement utiles lorsque nous désirons obtenir une prise de masse musculaire rapidement, une prise de force ou encore pour réduire les graisses du corps.

Cependant, les stéroïdes anabolisants ne conviennent pas à tout le monde et de par leurs éventuels effets secondaires possibles, sont contre-indiqués dans les cas suivants :

  • Cancer de la prostate
  • Cancer du sein
  • Chez les jeunes de moins de 21 ans, n’ayant pas terminé leur croissance
  • Chez les hommes de plus de 50 ans
  • Chez les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque
  • Chez les personnes ayant des problèmes rénaux
  • Les sujets hépatiques
  • Les personnes bipolaires
  • Les états d’agressivités
  • Les femmes attendant un enfant, ou allaitantes
  • Personnes diabétiques

Comme nous venons de le constater, la prise de médicaments avec une cure de compléments sportifs peut provoquer une interaction médicamenteuse qui aura des conséquences plus ou moins sévères pour l’organisme. Il reste dons primordial, avant d’entamer la moindre cure,  de vous assurer qu’elle n’aura aucune interaction avec vos traitements en cours. Le plus simple reste, quand même, de suivre une cure vierge de tout autre traitement, afin de minimiser les risques. De plus, n’oubliez pas que la prise d’alcool ou de tabac pendant la cure de complément sportif est à éviter voir à proscrire. Ainsi, vous mettrez toutes les chances de votre côté, pour maximiser les effets des compléments sportifs sur votre silhouette. Prendre soin de son apparence tout en sécurisant sa santé !

Ajouter un commentaire

FREE COACHING