L’Insuline

This post is also available in: enEnglish itItaliano esEspañol

Qu’est-ce que l’insuline ?

figure1a & bL’insuline est une hormone qui joue un rôle clé dans la régulation des niveaux de glucose dans le sang. Un manque d’insuline, ou une incapacité à répondre de façon adéquate à l’insuline, peuvent chacun entraîner l’apparition des symptômes du diabète. En plus de son rôle dans le contrôle des niveaux de sucre dans le sang, l’insuline est également impliquée dans le stockage des graisses.

L’insuline est donc une hormone qui joue plusieurs rôles importants dans le métabolisme du corps puisqu’elle régule la façon dont le corps utilise et stocke le glucose et les graisses.

Un grand nombre de cellules de l’organisme dépendent donc de l’insuline pour prendre le glucose du sang et s’en servir pour l’énergie.

 

Les différents types d’insulines : action rapide, moyenne ou lente

1- Les insulines à action rapide

Une insuline à action rapide est une insuline dont la structure chimique a été changée de sorte qu’elle soit plus rapidement absorbée dans la circulation sanguine. Cette modification de la structure chimique de l’insuline n’a aucune incidence sur sa capacité à abaisser la glycémie (glucose), mais elle affecte la vitesse à laquelle l’insuline est absorbée. L’insuline à action rapide est ainsi absorbée dans la circulation sanguine en quelques minutes et a de nombreux avantages potentiels pour les personnes atteintes de diabète.

image_large

Il existe actuellement trois insulines rapides ou à action rapide. La première est appelée de manière générique lispro mais elle est commercialisée sous le nom de Humalog et fabriquée par Eli Lilly. Humalog est la plus ancienne des trois insulines à action rapide et est disponible sur le marché depuis 1966.

Une deuxième insuline à action rapide a été approuvée par la Food and Drug Administration des États-Unis en 2000. Cette insuline porte le nom générique de Aspart, mais est commercialisée sous le nom de marque NovoLog et est produite par Novo Nordisk.

Le plus récent ajout aux insulines à action rapide est appelée l’insuline glulisine. Elle est devenue disponible en 2006. Elle est surtout connue par son nom de marque Apidra et est commercialisée par Sanofi-Aventis.

Les insulines à action rapide sont celles qui sont utilisées dans les pompes à insuline pour fournir un niveau faible mais continu d’insuline. Ce flux continu de l’insuline est souvent désigné comme l’insuline basale et c’est celle qui est nécessaire pour gérer les fluctuations normales de la glycémie entre les repas et pendant le sommeil. D’autres unités d’insuline à action rapide sont données au moment des repas pour compenser les effets de la hausse du glucose à partir de la nourriture que vous prenez.

 

2- Insuline à moyenne action

Less insulines à moyenne action (appelée aussi à action intermédiaire) ont un début d’action de 2 à 4 heures, culminant à 6 à 7 heures après la prise, et durent environ 20 heures. L’insuline à action intermédiaire est l‘insuline isophane – également connue comme la protamine Hagedorn neutre (NPH).

L’insuline à moyenne action est souvent utilisée pour des traitements deux fois par jour. L’insuline à moyenne action peut être mélangée avec de l’insuline soluble, mais des préparations prêtes à l’emploi sont également disponibles.

 

3- Insuline de longue durée

Il existe deux produits d’insuline à action prolongée. L’action du premier, l’insuline glargine (Lantus), dure jusqu’à 24 heures, alors que celle du second, l’insuline Detemir (Levemir), dure de 18 à 23 heures.

1-1benefits01

Habituellement, l’insuline à action prolongée est injectée une fois par jour pour maintenir un taux de sucre stable dans le sang. Vous utilisez un dispositif d’aiguille ou un stylo pour vous donner l’injection. Cette insuline à action prolongée doit être injectée à la même heure de la journée tous les jours pour éviter soit les retards dans la couverture de l’insuline ou un « empilage » de vos doses d’insuline.

Il peut être parfois recommandé de prendre l’insuline de durée d’action rapide avant un repas pour éviter une pointe de sucre dans le sang après avoir mangé.

 

Tout comme les médicaments, les injections d’insuline peuvent provoquer des effets secondaires. Il est par exemple possible de rencontrer des hypoglycémies. Il s’agit d’une concentration de sucre dans le sang anormalement basse. Les symptômes de l’hypoglycémie incluent des étourdissements, des frissons, une vision floue, de la faiblesse, des maux de tête, et des évanouissements. D’autres effets secondaires possibles d’injections sont liés à l’injection elle-même. Vous pouvez rencontrer par exemple des douleurs, des rougeurs ou des gonflements de la peau au niveau de l’emplacement de l’injection proprement dite.

 

L’insuline dans le bodybuilding et la musculation

corps athlétiqueL’insuline est l’une des hormones les plus anabolisantes du renforcement musculaire du corps. Plus précisément, c’est une hormone libérée par le pancréas en réponse à la disponibilité des nutriments. Un repas riche en glucides, protéines, ou les deux, provoque une élévation de l’insuline circulante.

L’insuline agit sur les cellules cibles pour augmenter l’absorption et le stockage des nutriments clés de renforcement musculaire. L’insuline augmente les transporteurs d’éléments nutritifs qui ont pour rôle de transporter du glucose et des acides aminés vers les cellules musculaires, tout en empêchant le catabolisme de ces nutriments stockés sous forme de glucides, de protéines, ou de graisse.

En tant que telle, une augmentation des taux d’insuline crée un environnement anabolisant optimal favorable à la croissance musculaire. Donner à vos muscles des protéines et des glucides juste avant une séance d’entraînement empêche la protéine musculaire d’être utilisée pour l’énergie. Mais la période post-entraînement est encore plus importante quand il s’agit de maximiser la croissance musculaire.

 

Dans le monde du bodybuilding, l’insuline est facilement disponible si vous la recherchez. Elle est prise une fois par jour et elle est souvent utilisée avant les compétitions de musculation. L’insuline va « gaver » les muscles de sucre. Une augmentation de sucre va permettre plus de temps d’entraînement avant d’être épuisé, mais risque également de causer des dommages à vos capacités naturelles à produire de l’insuline. Car votre pancréas cessera d’en produire si votre corps lui signifie que vous en avez suffisamment.

Comme toute utilisation d’anabolisants et de stéroïdes, l’insuline dans le bodybuilding peut conduire à des problèmes de santé. Des problèmes de pression artérielle élevée, d’augmentation de votre rythme respiratoire ou même de diabète peuvent arriver, surtout si vous maîtrisez mal la dose que vous vous injectez.

 

Comment utiliser de l’insuline avec de l’hormone de croissance

flacons_insulineL’insuline est essentiellement une hormone produite par le pancréas et utilisée pour réguler les niveaux de glucose dans le corps. Elle apporte du glycogène et d’autres nutriments dans les muscles. Elle se fixe à une autre protéine à l’extérieur des cellules appelées récepteurs d’insuline. Ce qui provoque un changement dans le métabolisme de la cellule. L’insuline augmente la synthèse des protéines et fait que les cellules aspirent des acides aminés à partir de sang afin de les transformer en protéines.

 

L’hormone de croissance est produite par la glande pituitaire. Elle favorise la croissance des tissus, le dépôt de protéines et la répartition des réserves de graisse sous-cutanée. L’hormone de croissance stimule également la croissance dans la plupart des tissus du corps grâce à l’augmentation du nombre de cellules. Le transport des acides aminés est également augmenté ainsi que la synthèse des protéines. Ceci est, bien sûr, la raison pour laquelle les bodybuildeurs l’utilisent.

L’hormone de croissance et l’insuline utilisées ensemble travaillent mieux qu’elles ne pourraient jamais le faire seules car elles se complètent très bien. L’hormone de croissance augmente la production de glucose dans le foie et induit une résistance à l’insuline en bloquant l’activité de cette hormone dans les cellules cibles. Fondamentalement, l’hormone de croissance contribue à rendre l’insuline mieux utilisée par le corps. Le corps a besoin d’une quantité accrue d’hormones thyroïdiennes, d’insuline et d’androgènes lorsque les niveaux de l’hormone de croissance sont élevés. L’hormone de croissance et l’insuline permettent donc aux bodybuildeurs des gains de muscles très importants.

Ce mélange est donc redoutablement efficace. Mais, comme tout, il est très important de ne pas prendre des doses trop élevées au risque de voir non seulement son aspect physique mais également sa santé se détériorer. En particulier, le dosage de l’insuline est primordial. Car l’insuline fonctionne sur les cellules adipeuses de la même façon que sur les cellules musculaires. Et un excès d’insuline dans votre corps entraînera automatiquement du stockage de sucres et de graisses.

Commentaires
  1. Nabiil  mai 10, 2016

    Svp la posologie de chaque type d insuline?

    0
    répondre

Ajouter un commentaire