Clomid– clomifène

clomidLe Clomifène est le principe actif du Clomid (Citrate de Clomifène).

Ce médicament inhibe l’action des œstrogènes en se fixant sur les récepteurs hypothalamique.

 

Un peu à la manière du Nolvadex, il combat les œstrogènes aux niveaux des récepteurs.

 

Dans le cadre médical, le Clomid est utilisé principalement pour lutter contre l’infertilité.

 

Lors d’une cure de stéroïdes, ce produit peut être utilisé tant pour une cure de soutien que pour une relance, avec toutefois une préférence pour une utilisation lors de la relance.

Le Clomid, en combattant les œstrogènes, permet de lutter contre les effets secondaires comme la gynécomastie.

En tant qu’inhibiteur œstrogène, il contribue à relancer la production d’hormones androgène.

Ce qui, en fin de cycle est ce dont vous avez besoin car comme vous le savez, après une cure votre taux d’androgène chute de manière drastique et il faut aider votre organisme à en relancer la production naturelle.

Il s’oppose aussi à la boucle de rétroaction négative que le corps a à l’égard de l’œstrogène ce qui peut stimuler la LAPHT (hypothalamo-hypophyso-testiculaire-Axis),

Ceci a pour effet de stimuler à son tour la LH (hormone lutéinisante) et la FSH (hormone folliculo-stimulante) qui stimuleront la libération de la Testostérone.

 

En fin de cycle l’utilisation de ce médicament est des plus appropriée.

Un très grand nombre de culturistes utilisent le Clomid lors de la PCT pour contribuer à la relance naturelle de Testostérone.

sprinter

Vous n’êtes plus sans savoir que par mesure de sécurité, votre corps stoppe la production naturelle de Testostérone lors d’une cure du fait que votre organisme en reçoit un apport extérieur en surplus.

Le Clomid, après l’arrêt de votre traitement, contribuera à faire reprendre à votre organisme la production et la libération de la Testostérone.

Le Clomid peut aussi être utilisé en cure de soutient afin de prévenir de la gynécomastie et autres problèmes de féminisation liés à l’aromatisation des stéroïdes.

Bien qu’étant toutefois souvent comparés l’un à l’autre, Le Clomid et le Nolvadex restent deux médicaments différents.

Certes ils ont plus ou moins le même mode de fonctionnement et les même attributs mais ils ont chacun une utilisation qui leur est propre.

Prenez l’exemple du domaine médical.

Le Nolvadex y est utilisé pour combattre le cancer du sein tandis que le Clomid lutte contre la stérilité.

Si ces deux médicaments furent si semblables, ils  auraient eu la même utilité.

C’est d’ailleurs ce comparatif sur leur utilisation dans le domaine médical qui devrait mettre la puce à l’oreille pour se rendre compte que le Nolvadex sera plus utile durant la cure pour combattre l’aromatisation et donc prévenir de la gynécomastie tandis que le Clomid sera plus approprié après la cure pour réguler l’axe testiculaire, relancer la production d’hormone et vous l’aurez compris, empêcher la stérilité qui est l’un des problèmes pouvant survenir après l’arrêt d’un cycle de stéroïdes.

 

Le dosage moyen se situe entre 50 et 300 mg par jour, tout dépend le degré de votre cure (gros cycle chargé, donc gros stack de stéroïdes).

Qu’est-ce que le CLOMID

 

Le Clomid est à la base un médicament administré à la femme pour combattre l’infertilité.

 

Il s’agit d’un SERM (Selective Estrogen Receptor Modulator).

 

Il se fixe au récepteur des œstrogènes et bloque de ce fait les effets indésirables que peuvent produire un surplus d’œstrogènes dans votre organisme.

 

En se liant aux tissus mammaires, le Clomid empêche la gynécomastie.

clomid-50mg-x-10-tablets-by-meditech-pharma

Dès 1960, le Clomid fut utilisé pour soigner les cas d’Oligoménorrhée.

Ce trouble se traduit par une absence de menstruation féminine.

Le constat que le taux de grossesse augmente chez les femmes suivant ce traitement ,poussera les recherches scientifiques à confirmer ce qui semblait être une évidence, le Clomid est tout aussi utile pour lutter contre l’anovulation.

 

Le Clomifène est un mélange de deux isomères géométriques, Enclomifène ( E -clomifène) et zuclomifène ( Z -clomifène).

Le Clomifène inhibe les récepteurs d’œstrogènes dans l’hypothalamus.

Le Citrate de clomifène s’est montré très efficace dans le traitement de l’hypogonadisme masculine.

Ce qui s’est démontré être une option plus qu’attrayante pour la thérapie de remplacement de la testostérone (TRT) dans de nombreux cas en raison de la réduction des coûts et la commodité de la prise d’une pilule par opposition à des injections de testostérone ou de gels.

Cette vertu ne tardera pas à se faire connaître dans le monde du culturisme.

Le Clomifène est donc maintenant couramment utilisé par les culturistes masculins.

Sa faculté de se lier aux récepteurs d’œstrogènes dans leur corps, bloquant ainsi les effets des œstrogènes, tels que la gynécomastie cumulée au fait qu’il restaure également la production naturelle de testostérone par l’organisme.

 

Il est inclus sur la liste des produits dopants illégaux dans le sport par l’Agence mondiale antidopage.

Utilisation du Clomid dans une cure de stéroïde anabolisant

 

athlète utilisateur de stéroïdes anabolisants

Le Clomid peut être utilisé tant pour la protection que pour la relance.

Préférence toute fois à une utilisation durant votre PCT.

Le Clomid se prend par voie orale. Il peut être combiné au Nolvadex, à l’HCG ou encore au Proviron.

 

50mg – 100 mg de Clomid quotidiennement sont généralement bien suffisant.

Votre posologie peut être prise en une fois lors du petit déjeuner voir en deux fois lors du repas du matin et du soir.

 

Pour une utilisation en cure de protection le Clomid peut être pris durant toute la durée de la cure.

 

Votre cure de protection commence en même temps que le cycle de stéroïdes et se terminera en même temps.

 

La cure de relance, débutera en fonction de la demi-vie des stéroïdes utilisés durant votre cycle.

Bien souvent entre 1 jour et 18 jours après la fin de votre cycle vous débuterez votre PCT. (plus précisément, le lendemain du dernier jour de prise de stéroïdes ou 1 semaine après).

Celle-ci dure entre 3 semaines et 1 mois approximativement.